< Go Back

Si la nourriture vous fait mal…- Précautions à prendre et remèdes

avoiding food poisoning is not so difficult
On peut éviter l’intoxication alimentaire, si vous savez ce que vous mangez.

Vous devez être intelligent au moment de choisir ce que vous mangez.

L’intoxication alimentaire est une affaire sérieuse, c’est pour cela que vous devez prendre des précautions pour rester en bonne santé.  Les cas légers n’ont pas besoin d’attention médicale, mais les personnes âgées de 60 ans, les bébés et les petits enfants, les femmes enceinte et ceux qui souffrent des maladies chroniques ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient avoir besoin d’être soignés par un médecin.

Comment l’éviter ?

Probablement, beaucoup de personnes d’autres pays pourront vous dire qu’elles n’ont pas eu des problèmes au moment de visiter Mexico, si leur visite a été courte. Mais, la plupart de personnes des États-Unis, d’Europe ou d’Asie vous dira que, après être y restées quelques jours de plus, elles se sont intoxiquées au moins une fois.

Encore que l’eau du robinet de Mexico soit presque potable, les méthodes pour l’approvisionner ne sont pas très hygiéniques. La plupart des problèmes de l’eau propre sont à cause de la rupture ou de la fissure des tuyauteries, mêmes qui se trouvent près des tuyauteries des eaux usées. Le meilleur conseil c’est de boire de l’eau en bouteille, tout le monde le fait.

Voici une guide d’aliments à éviter :

  • Les fromages secs dits jóvenes qui sont stockés à température ambiante. Le formage cotija, le queso fresco o le queso blanco sont des fromages les plus jóvenes et pour les personnes étrangères les plus étranges. Ces fromages peuvent avoir des micro-organismes intolérables pour quelques personnes qui n’en sont pas habituées.
  • Les crèmes aigres et quelques crèmes épaisses. Dans la cuisine mexicaine n’existent pas les crèmes aigres comme celles qui viennent des États- Unis. Cependant, ces crèmes aigres quelques fois sont servies sur les enchiladas suizas et pour l’odorat étranger peuvent avoir un arôme peu appétissant.
  • La crème de bouteilles distributrices, généralement s’utilise sur beaucoup de plats frits, elle est apparemment inoffensive mais c’est mieux l’éviter : « Sin crema, por favor »
  • Les sauces, celles qui ne se réfrigèrent pas sont la cause la moins fréquente d’intoxication pour la population de Mexico, vous devez essayer de manger où on sert beaucoup de sauces à la place de ces sites avec des tables vides où les sauces restent pendant plusieurs jours.
  • Les salades et les fruits. Beaucoup de visiteurs étrangers jurent que la cause de leur malaise c’est l’eau du robinet qui s’utilise pour laver les fruits et les légumes. Nous vous recommandons d’utiliser le citron qui accompagne votre salade puisqu’il vous aidera à tuer quelques bactéries. Les fruits épluchés sont en général préférables à ceux qui sont très manipulables ou qui ont une peau comestible.
  • La viande mal préparée ou qui semble abandonnée pendant beaucoup de temps.
  • Les Tacos fritos, tacos dorados, quesadillas et flautas cuisinés très à l’avance. L’huile de cuisine qui s’utilise pour faire frire peut favoriser la reproduction de bactéries, cela se passe parfois avec les tacos dorados préparés le matin et qui sont servis pendant le déjeuner qui commence à 14 h 00. Si vous allez manger quelque chose de frite, vous devez vous assurer que vous pouvez voir quand on la fait frire.

Si vous suiviez cette guide, vous pourriez éviter n’importe quel malaise gastrique.

La déshydratation

C’est probable que le plus dangereux de l’intoxication alimentaire soit la déshydratation. Vous pouvez l’identifier de la façon suivante :

  • Soif extrême et bouche sèche.
  • Insuffisance urinaire et urine foncée et concentrée.
  • Un rythme cardiaque rapide ou une faible pression sanguine.
  • Faiblesse, vertiges et étourdissements en se levant.
  • Confusion et désorientation marquées.

Vous devrez boire beaucoup d’eau ou de liquides pour combattre tous ces symptômes.

Les solutions physiologiques comme le Pedyalite et l’Electrolit se trouvent aux épiceries et aux pharmacies. Le Gatorade peut aussi vous aider.

Quoi faire si vous vous sentez malade ?

C’est rare que les cas légers d’intoxication alimentaire nécessitent d’attention médicale, mais si vous avez quelque malaise ou douleur, principalement dans le bas-ventre, vous pouvez suivre les conseils suivants :

  1. Buvez beaucoup d’eau.

La diarrhée et les vomissements consument l’eau du corps et la déshydratation peut être le symptôme le plus dangereux de l’intoxication. L’eau minérale gazeuse, les bouillons clairs et l’eau en bouteille sont la meilleure option.

  1. Prenez des liquides riches en électrolytes.

C’est facile de les trouver aux épiceries comme Oxxo ; vous pouvez boire des marques comme Pedialyte ou Electrolit ou des boissons similaires. L’eau de noix de coco et le Gatorade offrent presque les mêmes bénéfices.

  1. Allez-y doucement avec les aliments solides, au moins au début.

Les aliments mous, pas graisseux, et bas en fibre comme le riz, les tostadas, les bananes et les pommes devraient vous donner des bons résultats au début. Si ce n’est pas le cas, buvez des liquides. Après, augmentez un peu les sels et essayez de manger des soupes et des biscuits pour obtenir les électrolytes.

  1. Évitez les produits laitiers, les aliments graisseux ou frits hauts en fibre, ainsi que celui qui vous provoque de malaise gastrique.
  2. Ne prenez pas de médicaments pour la diarrhée.

Les défenses naturelles de votre corps travaillent pour expulser les toxines ou les agents infectieux.

  1. Cherchez d’attention médicale si vous le considérez nécessaire après DEUX JOURS.

Si vous ressentez l’un des symptômes suivants, appelez le Locatel pour obtenir une assistance médicale :

  • Du sang dans les vomissements ou les excréments
  • Vison flue
  • Diarrhée de plus de trois jours
  • Douleurs abdominales extrêmes ou crampes
  • Fièvre qui dépasse les 101.5 F/ 38.62 C
  • Vomissements continus
  • Fourmillement des bras
  • Faiblesse musculaire sévère

Appelez le Locatel pour contacter un médecin

Finalement, si vous vous sentez très mal et vous devez prendre un vol, il est préférable de contacter votre compagnie aérienne. Mais rassurez-vous, les cas les plus sévères d’intoxication alimentaire soignent en quelques jours.