< Go Back

La cuisine de la rue

Mexico City Street Food
Tous ont envie de ce qu’on vend dans la rue. Ici, vous trouverez ce que vous devez savoir.

 

Bien sûr, vous pouvez ! (Simplement vous devez vous rendre compte de ce que vous allez manger)

Tout le monde vient à Mexico pour manger. La cuisine de rue se trouve partout et la ville se sent vive avec son arome, ses saveurs et ses essences. Pour beaucoup de visiteurs internationaux la tentation de goûter de la cuisine de rue est accompagnée de la peur de s’intoxiquer ou d’avoir dégusté quelque chose qu’ils ont dû éviter.

Une infection d’estomac peut se prévenir très facilement. Si vous êtes un visiteur récemment arrivé, lissez les conseils pour éviter l’intoxication. Vous pouvez manger dans la rue sans aucun problème si vous le faites dans des lieux où vous voyez beaucoup de monde et où il y ait beaucoup de convives prêts à attendre leur tour.

À continuation, vous trouverez le type de cuisine de rue plus commune que vous devez goûter :

Tacos : le sommet de la cuisine de rue de Mexico

Dans les rues de la ville, les tacos al pastor sont les plus célèbres. Les tacos de guisado sont préparés avec des plats comme pollo en mole. Les tacos a la parrilla normalement se préparent devant vous. Les tacos de canasta se préparent les matins pour être vendus et consommés au long de la journée. Tous les tacos ont leurs adeptes, mais on vous présente les 4 principales catégories :

  1. Tacos al pastor

Les habitants de Mexico savent que ces tacos sont arrivés avec les immigrants libanais venus le siècle dernier. Sans prendre en compte qui sont un cadeau de la migration, ils sont la nourriture de rue par excellence dans la ville. Vous pouvez commander un ou deux et ainsi de suite, petit à petit on vous servira plus jusque vous restez rempli et émerveillé avec leur saveur.

  1. Tacos de canasta

Si vous avez regardé la série sur Netflix, surement vous avez une idée de ce qui sont les tacos de canasta et vous savez qu’ils sont un des meilleurs repas à Mexico. Normalement on les vend dans un panier sur un vélo et sont si particuliers qu’il est habituel que pour les visiteurs étrangers ne soient pas appétissants. D’habitude ils sont farcis de pomme de terre, d’adobo, de mole verde, de chicharrón et des haricots. Ils sont très abordables et se trouvent dans beaucoup de lieux, principalement dans des zones où d’autres options pour manger sont peu accessibles à cause de leur prix. Toujours accompagnés par leur sauce piquante, ils sont un régal à ne pas manquer.

  1. Tacos de guisado

Tout peut devenir un taco si vous le mettez dans une tortilla. Cette catégorie comprend tous les plats différents comme : frijoles con chuletas, chicharrón en salsa verde, carne deshebrada ou des œufs durs. Consommez vos tacos de guisado à n’importe quel lieu qui soit fréquenté. Il y a aussi des lieux célèbres avec plus de 30 guisados dans leur menu, choisissez celui dont vous ayez plus envie !

     4. Tacos a la parrilla y tacos de bisteck

Les tacos a la parrilla sont mieux connus comme tacos de bisteck parce que ce dernier est le plus commun. Cependant, il existe beaucoup d’autres ingrédients comme la chuleta, le chorizo et la longaniza. Il y a aussi des excellents tacos de chorizo argentin dans la ville. Les tacos de bisteck normalement vont avec des frijoles, cebollitas, nopales et salsas. Il faut mentionner que si vous voyez beaucoup de convives c’est moins probable que la nourriture vous fasse mal.

tamales for sale on the street
Typique pot à tamales de la rue. Image : Wikimedia Commons

Tamales

Généralement, ils sont vendus les soirs et les matins et sont transportés sur des stands de nourriture qui se situent aux différents coins des rues.  Avec le cri typique : « ¡Tamales oaxaqueños! » on saura qui ceux seront emballés en feuille de banane. Les autres le seront en feuilles de maïs. La variante typique de Mexico est la guajolota ou torta de tamal. Quoi qu’il en soit, le tamal va toujours être accompagné d’une boisson appelée atole.

Une typique torta de milanesa. Image : : Wikimedia Commons

Tortas

Les chilangos sont connus par mettre tout dans un bolillo et le produit de ce mélange est une torta. Presque toujours, on les prépare avec de la mayonnaise, de l’avocat, de la tomate et de l’oignon. Quelques torteros vous offriront des rajas, de jalapeños ou du chipotle comme condiment piquant.

 

Le comal. Image : Wikimedia Commons

 

Du comal : quesadillas, gorditas, sopes et huaraches

Le comal est un ustensile de cuisine qui vous allez voir par toute la ville.

Important : quasi tout ce qui sort d’un comal peut être accompagné du fromage, de la crème ou des deux ingrédients. C’est mieux que vous évitez cette nourriture si vous avez un estomac délicat ou si vous ne vous familiarisez encore avec la nourriture d’ici :

  • Quesadillas
  • Gorditas
  • Sopes
  • Huaraches
  • Tlacoyos

Se régaler avec un de ces amuse-gueule mexicains est une des principales attractions. Rappelez faire plus confiance aux lieux avec beaucoup de convives.

Ne craignez pas de commander vos aliments « sin queso ni crema »

Un grand sous-domaine, celui des tours gastronomiques de Mexico a grandi autour de l’idée de manger et de profiter plus de la nourriture disponible dans les rues. Les vrais passionnés de la nourriture se sont élancés à organiser des visites guidées qu’aujourd’hui parcourent tous les lieux de Mexico où on vend et on profite de cette gastronomie.

Bon appétit !